Jardiner en pot
Plantes
Les légumes testés
Démarche :
Abreuver
Effets indésirables
Terreau et fertilisant
Fabrication :
Partie supérieure
Bouchon
Arrosage du réservoir
Faciliter l'arrosage : Verre
Mise à l'ombre du réservoir
Terreau
Déco
Semis: CitiSuisse
Démarche
Fabrication
Utilisation
Mise en place
Mise en réseau :
Principe 1
Principe 2
Description
Fabrication
Mise en place
Accessoires :
Serre
Extension
En jardinière: MiniCitiCroc
Constat
Fabrication
En pratique
Culture :
Principes
Semis
Familles
Trouver ses graines et plants
Contact


Principes de culture


Privilégier les légumes à couper :

Bette à couper Plutôt que de planter une salade, d'attendre 2-3 mois et de la manger entièrement, il est beaucoup plus intéressant de planter des salades ou d'autres légumes "à couper".
Ils ne sont pas forcément vendus sous cette appellation, ce sont souvent des légumes normaux mais qui ne pomment pas (ils ne forment pas une boule).
Le principe c'est de
prélever les plus grandes feuilles à mesure qu'elles poussent, de nouvelles feuilles vont pousser et ainsi de suite.
Sur la photo de gauche, on a prélevé deux feuilles extérieures (flèches oranges) d'une porée (ou b(l)ette). La plante produit de nouvelles feuilles en son centre.

Ce n'est malheureusement en général pas éternel car à un moment donné la plante va monter en graines et produira moins de feuilles, elle pense alors au renouvellement de son espèce.
Il y a aussi l'hiverqui ne plait pas à certaines.

On peut ainsi se faire tous les jours des salades variées et personalisées en mélangeant plusieurs variétés de feuilles :
laitue, roquette, cresson, oseille, céleri, chou frisé, jeunes feuilles d'épinards, de moutarde, de bettes, de betterave, de radis, de navet..., ail vert
On peut aussi rajouter des variétés anciennes ou plus rares :
baselle, pimprenelle, pourpier, tétragone, arroche, amarante...
ainsi que des salades "exotiques" :
pak choi, mizuna, komatsuna,...souvent vendues en mélanges.
Pour donner plus de goût, on peut bien-sûr ajouter les classiques plantes aromatiques :
menthe, persil, aneth, coriandre, basilic, ciboulette...
Et pour décorer, rien ne vaut les fleurs comestibles :
capucine, souci,...



























Faire une rotation des cultures :


Quand une culture est terminée, le plus simple est de renverser le terreau du CitiCroc dans une grande boite en plastique (secouer vigoureusement en le tenant à l'envers par le goulot).
On triture alors les anciennes racines en rajoutant éventuellement du terreau extérieur pour assécher l'ensemble.

Pour ne pas épuiser le terreau en certains éléments, ce qui affaiblirait la plante et en ferait une proie facile pour les insectes et maladies, pour la nouvelle plantation, il vaut mieux
changer de famille de plante : si on avait planté du radis (famille des Brassicacées), on ne replante pas du radis mais un légume d'une autre famille : salade par exemple.
Si on a la possibilité, il est intéressant aussi de
changer de type de légume : si précédammenti on avait planté un légume-racine par exemple (carotte, radis), on plante un légume-feuille (salade) ou un légume-graines (radis) ou un légume fruit (tomate).

En plus d'éviter l'épuisement du terreau, la rotation des cultures présente l'énorme avantage de perturber les parasites et maladies en tous genres.
Une plante attire certains insectes et est parfois victime de maladies dues à des champignons, bactéries, virus. Si on replante exactement la même espèce au même endroit, on rend service aux parasites et maladies, ils n'ont même pas à se déplacer. Comme il n'est pas question de stériliser le terreau à chaque plantation, il vaut mieux changer de famille de plante et de type de plante.

Il ne faut quand même pas rêver, la plupart des insectes sont très mobiles et se déplacent facilement vers leurs plantes favorites. Les champigons aussi, par leurs spores qu'ils diffusent dans l'air sont très mobiles.
Dans le cas où on a rajouté pas mal de nouveau terreau et/ou de fertilisant, on peut replanter n'importe quoi.


Mulching :

Quand on se balade dans la nature, on ne rencontre jamais un sol entièrement nu (sauf dans les déserts). Il est en général recouvert de verdure et/ou de matières organiques en décomposition (feuilles dans une forêt par exemple).
Un sol nu est un nonsens : l'eau s'évapore facilement, les micro-organismes décomposeurs qui nourrissent les plantes n'ont rien à manger dans un tel sol et le fuient. A moins d'y rajouter régulièrement des engrais de synthèse, un tel sol est stérile.
De plus, un sol nu dans un pot présente un gros défaut : pour pallier à l'évaporation de l'eau on va beaucoup arroser. En général on arrose avec de l'eau du robinet qui est riche en sels (pour protéger les canalisations), si bien que le terreau devient de plus en plus riche en sels ce qui n'est pas du goût de la plupart des plantes.
En pot, il vaut mieux limiter au maximum l'évaporation, et pour cela le mulching est idéal.

Le mulching consiste à mettre en surface du sol une couche organique : feuilles, écorces, pailles, brindilles, tiges ...
Il limite l'évaporation de l'eau, il attire les micro-organismes décomposeurs qui vont fabriquer de l'engrais gratuitement pour les plantes qui poussent dessous, et il empêche les mauvaises herbes de pousser.

En pratique, il suffit de mettre en surface les feuilles, fleurs et tiges mortes ou abimées des plantes (vérifier qu'il n'y a pas de parasites dessus) ainsi que les mauvaises herbes (on les arrache et on les couche en surface).
On peut aussi mettre des
restes organiques de la cuisine (feuilles de salades, fanes, queues de cerises, de fraises) mais pas en grande quantité à cause des mouches, il ne s'agit pas de faire un compost en surface .
Pour ne pas attirer les mouches et moucherons, il ne faut pas mettre des choses trop humides comme des trognons de pommes, de chou, des peaux d'agrumes, des grosses quantités d'épluchures, tout ce qui va inciter les mouches à venir pondre, il faut privilégier ce qui va vite sécher : les herbes, les fleurs, les feuilles, les brindilles.

L'idéal est d'avoir une
boîte à muching où on entrepose en attendant ce qui pourra servir de mulching. Il faut laisser la boîte toujours ouverte pour éviter le pourissement.



CitiCroc.com 2009